dimanche 29 décembre 2013

DERISOIRE

J'étais, je suis et je serai.
De l'aube blanche, jusqu'au grand soir.
Une ombre seule, dérisoire.
Celui qui vient et disparait.

Je suis le père, je suis le fils.
Entre bonheur et sacrifices.
Poète de mes heures perdues.
Alors, de moi, te souviens-tu ?

Mots malhabiles, jamais serviles.
J'avais parfois la rime agile.
Mais qui donc vibrait au bruit de mes poèmes.
A mes fragiles mots, à mon dernier blasphème.

Éphémère, immortel, avais- je le talent.
Colombe noire, exilée au présent.
Ne me reste à offrir que le bruit du silence.
Le flot impétueux de ta présente absence.
Enregistrer un commentaire