dimanche 22 décembre 2013

MAUDITS

Tout ce que l'on arrache.
Tout ce qui nous détache.
Tout ce que le cœur cache.
Obscure obscurité où crépite le flash.
Pleine lune au fond de ses prunelles.
Silhouette esquissée, à cet ange sans aile.
Dessinée, devinée, imprimée sur la pluie.
Coulent sur son visage chaudes larmes de nuit.
Inconnue et secrète, ma belle, mon amie.
Ce si vaste silence où s'est enfui le bruit.
Tout ce que le cœur nous dit.
Tout ce qui nous unit.
Et qu'arrache la vie.
Enregistrer un commentaire