dimanche 28 août 2011

R'B

Nuit noire de R and B.
Corps sublime qui luit.
A l'ambre du whisky.
Allongée sur le lit.
De la musique soule.
A la soul musique.
Elle tangue comme la houle.
Et s’égare dans la street.
Elle belle et moi triste.
Rayé de sa playlist.
La pluie noire de son cœur
Sur mon âme a glissé.
De ma vie, beatmaker.
Sa voix chaude, embrumée.
Du grave à l'aigu.
Des paroles perdues.
A l'enfer suspendues.
Quand auront disparu.
Larmes d'or et paillettes.
Quand finira la fête.
Elle chantera encore.
De sombres mots d'amour.
De gloss et de glamour.
Nuit noire de R and B
A l'ambre du whisky.


SUBTILE


Quel est donc ce bruit, au loin l’orage gronde.
Sont-ce les morts qui poussent sur leur tombe.
Un géant bombardier qui nous largue ses bombes.
Où ton amour puissant, près à déchirer l’onde.

Comment trier le vrai du faux, le beau du laid.
Savoir  juste un moment, si j’aime, si je hais.
Une aussi longue errance, trouver la délivrance.
Elle est si loin l’enfance et bien longue l’absence.

Mille et un bruits cachés dans le silence.
Toute une éternité au fond de la nuit danse.
Mille et une questions dans tes yeux immobiles.
Gouttes de sueurs, de rosée à ta chair scintillent.

Lovée sur  les draps blancs, animal fragile.
Juste te regarder, ma fièvre indélébile.
Recommencer la vie, petit matin fragile.
Ma compagne d’un jour, mon océan, mon île.

mardi 16 août 2011

VAPEUR DES SENS

Vapeur des sens,
la sueur danse.
Et la pluie tombe.
Soleil en trombe.

Lèvres salées, 
Âme brulée.
Désert opaque
où la terre craque.

Un grain de sable.
Sur ta peau.
Tu es ma fable.
Je deviens eau.

Entre les seins altiers,
une larme égarée.
Une bouche entrouverte.
Un cri évaporé.


vendredi 5 août 2011

AMY

Plus personne qu’Amy n’aime.
Si loin de moi, eight miles, je crois.
Blanche brune, longs poèmes.
Gerber dans les toilettes avant d’entrer en scène.
Battle de détroit, mourir les bras en croix
Blanc rappeur, au teint blême.
De sa voix déchirée, elle s’agrippait au blues
Mais l’alcool et la coke, la tiraient vers la loose.
Cachée derrière sa pinte, un pub londonien.
Cœur d’or évaporé et crever comme un chien.
Tatouée jusqu’à l'âme, elle a perdu sa flamme.
A peine vingt huit ans, le diable pour amant.
Entrée dans la légende de ceux partis trop tôt.
Allez, je vous le dis, Amy fût mon amie.