lundi 30 décembre 2013

THE END



Longue file d'attente, la séance du soir.
Grand film hollywoodien, qui rafle les oscars.
Superbe bande annonce, bourrée d'amour, d'espoir.
Les sièges sont moelleux, la salle est dans le noir.

Pourtant dès le début, on sait déjà la fin.
On connait la victime, mais jamais le coupable.
Le héros va mourir, ça, c'est sûr et certain.
L'assassin est assis, il a pris l'air affable.

Et puis ce long frisson qui nous parcourt l'échine.
Là notre vie défile, mais où donc est le crime?
Le film on l'a tous vu et il ne sert à rien.
Générique de fin, un seul nom, c'est le mien.
Enregistrer un commentaire