Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

PLAISIR

Quand le plaisir s'en vient, que tu pars en voyage,
que l'eau calme de toi, devient si forte houle,
qu'au fond de tes yeux sombres, vont d’étranges nuages,
qu'à ton corps lumineux, d'immenses vagues roulent.

Vers quel pays si loin, vers quelle terre promise,
ce corps léger contre le mien, est prêt à s'envoler.
Vers quelle contrée lointaine, vogues tu, insoumise,
quelle magie se cache au fond de tes baisers ?

Lorsque tes mains m’agrippent, c'est pour m'entrainer,
au fond de ton désir, où la tempête gronde,
à ta chair tendre et douce, je me laisse emporter,
mon âme à la dérive, je glisse dans ton monde.

Quand ta bouche murmure tant de mots incertains,
je voudrais tant l'aimer ce cœur sous tes seins,
m'abandonner enfin, épuisé et serein,
te dire qu'à tout jamais ton plaisir est le mien.

LEAVE NO MAN BEHIND

Parcouru, sans un mot, ce monde de silence,
milliers de vies couchées au mur d'un mémorial.
Tous ces noms oubliés, à la douleur s'élancent,
ces prénoms effacés courant le long des dalles.

Grands arbres hallucinés, agrippés au ciel noir,
dispersent au vent mauvais, quelques vers de Verlaine
écrits à la césure, entre l'amour, la haine.
Ratures d'un destin aveugle et dérisoire.

Sombres allées désertes où le cœur se serre.
Souvenirs et regrets, accrochés à la pierre.
Quand l'amour pétrifié à leur froide présence, 
essaie de s'envoler vers des cieux moins amers.

FORFAIT

Pris le forfait, sms et amour, le tout illimité,
tendresse à volonté, haut débit pour t'aimer.
Suis prêt à partager tous mes points de caresses,
bonus de baisers, tout le temps qu'on me laisse.
Tout le désir que j'ai, au fond d'un zéro six,
mon cœur sur vibreur, pour masquer ce délice.
Volé, mille annuaires pour y cacher nos noms,
laisser l'écran tactile, se souvenir de toi.