vendredi 6 février 2015

PROMENADE

Un ciel sans soleil, juste un matin d'hiver,
solitaire et glacé,  un grand parc désert.
Longue allée qui chemine et s'étale à nos pieds,
nous guide, vagabonde, à l'autre retrouvé.

Caché sous les grands arbres, un petit banc discret,
s'invite, nous appelle, partage notre secret.
Accueillant, bienheureux, il regarde et attend.
Mis mes lèvres à ton cou, au silencieux serment.

Sous le joli manteau, sous le pull de laine,
à la douce chaleur, petits seins, mes héros,
à mes mains qui s'égarent, heureuses sur ta peau.
A ton regard brillant, toute entière je t'aime .